skip to Main Content
© Joël Maillard
Pas grand-chose plutôt que rien
2015

Pas grand-chose plutôt que rien c’est une réflexion sur les “modes d’emploi du mode de vie”, lisibles un peu partout dans l’espace public (que désirer, comment s’occuper, que devenir, à quoi faire attention, comment faire pour gagner, comment faire pour perdre (du tour de taille), comment s’afficher, à quoi rêver, etc.).

C’est aussi une occasion de vérifier si less is really more, ou encore de se sonder l’opinion avec des questions du genre : Y a-t-il une image mentale qui vous vient lorsque vous entendez les mots “interstices du réel laissés vides par la société marchande” ?

On pourrait préciser que c’est une pièce principalement audio-visuelle, constituée des restes d’une radio-télévision fantasmée, trans-temporelle, poétique, contemplative, minimaliste, voire éteinte.

Peut-être que c’est avant tout une réunion. Une assemblée réunie dans un espace et un temps donnés. Soit des spectateurs, assis autour d’une table, et un compte à rebours.

On aurait pu commencer par dire que c’est une expérience de décisions collectives. La pièce, par moments, est participative. L’assemblée choisit des images et des sons au cours de processus plus ou moins démocratiques. La participation ne consiste qu’à appuyer (ou ne pas appuyer) de temps à autre sur une touche. Vous pourriez alors objecter qu’appuyer de temps à autre sur une touche, ce n’est vraiment pas grand-chose. On vous répondrait que c’est précisément l’accumulation de ces pas grand-chose qui fait la pièce, ce qui n’est pas tout-à-fait rien.


Texte, mise en scène Joël Maillard
Jeu Ludovic Chazaud et Adrian Filip
Collaboration artistique Zofia Klyta-Lacombe
Conception informatique et électronique Michael Egger
Vidéo Alexandre Morel, Aline Suter
Son Thierry Simonot
Scénographie Sarah André
Lumières Sandra Romanelli
Photographies Bertrand Cottet, David Gagnebin-de Bons, Sophie Huguenot, Jean-Charles Massera, Jeanne Quattropani, David Wagnières
Voix Charlotte Dumartheray, Jean-Louis Johannides, Joëlle Fontannaz
Production Jeanne Quattropani

Projet développé, avec l’aide précieuse de Jean-Charles Massera, dans le cadre de TEXTES-en-SCÈNES 2012, une action de la Société Suisse des Auteurs (SSA), de Pro Helvetia, du Pour-cent culturel Migros et de l’association Autrices et Auteurs de Suisse (AdS).

Coproduction
PRAIRIE – modèle de coproduction du Pour-cent culturel Migros en faveur des compagnies théâtrales innovantes suisses
Arsenic – Centre d’art scénique contemporain – Lausanne
Théâtre du Grütli, Genève

Soutien
Ville de Lausanne, Canton de Vaud, Pro Helvetia, Loterie Romande (Vaud), Fondation Nestlé pour l’Art, Schweizerische Interpretenstiftung (SIS), Pour-cent culturel Migros Vaud, Fonds d’encouragement à l’emploi des intermittents genevois (FEEIG).


Dates passées

2015

28 avril - 3 mai — Arsenic – Centre d’art scénique contemporain — Lausanne, CH

7 - 17 mai — Théâtre du Grütli — Genève, CH

Back To Top